Page:Ségur - La Santé des enfants.djvu/25

La bibliothèque libre.
Sauter à la navigation Sauter à la recherche
Cette page a été validée par deux contributeurs.


par l’habileté de l’enfant à se gargariser et par sa docilité extraordinaire.

Je ne pense pas qu’on puisse prévenir l’angine couenneuse, mais on peut prendre des précautions préservatrices.

Il faut éviter de sortir les enfants par les temps de brouillard, par un vent froid, et par l’humidité du soir.

Il faut couvrir le cou et surtout la nuque.

Il faut assez couvrir les enfants pour qu’ils n’aient froid nulle part.

L’angine couenneuse est contagieuse.

Tant que la maladie dure, empêchez que les enfants sains ne soient en contact d’air et d’haleine avec l’enfant malade ; qu’ils couchent, qu’ils jouent dans une autre chambre et qu’ils ne se servent pas des verres ou des cuillères qui ont servi à l’enfant malade.

Il est utile, tant pour l’enfant malade que pour les personnes qui le soignent, de tenir les fenêtres ouvertes le plus possible. Si la saison trop froide ne le permet pas, renouvelez l’air, soit par des portes ouvertes, soit en ouvrant une fenêtre pendant quelques secondes seulement, trois ou quatre fois par jour ; mettez sur la tête et la figure de l’enfant un mouchoir pendant que la fenêtre est ouverte, pour qu’il ne sente pas l’air froid.


mal de gorge commun


Le mal de gorge provient toujours de froid aux pieds ou au cou, principalement à la nuque.