Page:Sévigné - Lettres, éd. Monmerqué, 1862, tome 11.djvu/542

La bibliothèque libre.
Sauter à la navigation Sauter à la recherche
Cette page n’a pas encore été corrigée

456 NOTICE BIBLIOGRAPHIQUE.

gravure de deux éventails envoyés par Mme de Sévigné à sa fille.

5r. Lettres de Mme de Sévigné à sa fille et à ses amis. Paris, Ménard et Desenne, 1827, 12 vol. in-i8, avec portrait.

Cette édition et la suivante font partie de ’la Bibliothèque

française. Elles contiennent une notice sur Mme dé Sévigué et Mme de Grignan, par J. B. J. Champagne, et une liste des principaux personnages cités dans les lettres. On a tiré des exemplaires des deux formats sur papier vélin.

52. Lettres de Mme de Sévigné à sa fille et à ses amis. Paris, Ménard et Desenne, 1827, 12 vol. in-12, avec portrait.

Voyez le numéro précédent.

53. Lettre de Mme de Grignan au comte de Grignan, son mari. Paris, imprimerie de F. Didot frères, décembre 1832, in-8% r2 pages.

C’est la lettre du 5 janvier 1688 (voyez notre tome VIII,

p. 146). Elle a été publiée, d’après l’original inédit, par M. Monmerqué, et tirée seulement à cinquante exemplaires. En tête est un court avant-propos de l’éditeur, sous le titre à* Observation.

54. Lettres de Mme de Sévigné, de sa famille et de ses amis, précédées d’une notice sur sa vie et ses ouvrages, par Charles Nodier. Nouvelle édition, enrichie de lettres inédites, et ornée de 12 portraits et d’un fac-similé. Paris, Lavigne, Chamerot, i835-i836, 2 vol. grand in-8° à deux colonnes. Les mots du titre: « enrichie de lettres inédites, » s’appli-

quentàla reproduction de ce qu’ilyavait d’inédit dans l’édition deiSi8, car du reste ces deux volumes compactes ne contiennent rien de nouveau. On n’y a pas même compris, bien qu’on en eût le droit depuis l’édition de Gault de Saint-Germain, les lettres publiées par Klostermann en 1814.

55t. Mme de Sévigné et sa correspondance relative à Vitré et aux Rochers. Recherches nouvelles sur les lieux, les faits et les personnages dont elle a parlé; suivies de sept lettres qui ne se trouvent pas dans les recueils de ses oeuvres. Par M. Louis du Bois, sous-préfet de Vitré. De l’imprimerie de la