Page:Saint-Simon - Mémoires, Chéruel, Hachette, 1856, octavo, tome 6.djvu/64

La bibliothèque libre.
Sauter à la navigation Sauter à la recherche
Cette page n’a pas encore été corrigée


qui avoit été chevalier de l’ordre et général des galères, et il étoit frère du fameux coadjuteur de Paris ou cardinal de Retz. Il ne laissa qu’une fille, mariée au duc de Lesdiguières, qui n’eut qu’un fils, gendre du maréchal de Duras, que nous avons vu mourir fort jeune sans enfants. L’autre fille épousa le duc de Brissac, dont il n’eut que mon beau-frère, mort sans enfants, et la maréchale de Villeroy. L’autre tante de M. de Longueville, père de Mme de Nemours, épousa par amour le second fils du maréchal de Matignon, dont l’aîné n’avoit point d’enfants, deux frères de grand mérite, en grands emplois et tous deux chevaliers de l’ordre. Cette Longueville fut mère du père du comte et du dernier maréchal de Matignon, vivants à la mort de Mme de Nemours et bien longtemps depuis, et qui étoient ses héritiers, ainsi que la maréchale de Villeroy. La marquise de Belle-Ile avoit été mariée par sa famille et en sa présence ; sa sœur s’étoit mariée à son gré à leur insu, et toute la maison de Longueville ne put se résoudre à leur pardonner et à les voir qu’après un grand nombre d’années, et jamais depuis aucun des Longueville n’a aimé les Matignon.

Mme de Nemours étoit là-dessus si entière, que, parlant au roi dans une fenêtre de son cabinet, avec ses yeux qui ne voyoient guère, elle ne laissa pas d’apercevoir Matignon qui passoit dans la cour. Aussitôt elle se mit à cracher cinq ou six fois tout de suite, puis dit au roi qu’elle lui en demandoit pardon, mais qu’elle ne pouvoit voir un Matignon sans cracher de la sorte. Elle étoit extraordinairement riche, et vivoit dans une grande splendeur et avec beaucoup de dignité ; mais ses procès lui avoient tellement aigri l’esprit qu’elle ne pouvoit pardonner. Elle ne finissoit point là-dessus ; et quand quelquefois on lui demandoit si elle disoit le Pater, elle répondoit que oui, mais qu’elle passoit l’article du pardon des ennemis sans le dire. On peut juger plue la dévotion ne l’incommodoit pas. Elle faisoit elle-même le