Page:Sainte-Beuve - Port-Royal, t3, 1878.djvu/171

La bibliothèque libre.
Aller à la navigation Aller à la recherche
Le texte de cette page a été corrigé et est conforme au fac-similé.
161
LIVRE TROISIÈME.

dont il pourra jouir dans ce désert et ce Port où il s’est retiré. Mais le jour même où il venait d’écrire cette lettre diplomatique, il recevait avis de M. de Bartillat, trésorier-général de la maison de la Reine, qui était chargé par Sa Majesté de le prévenir qu’on devait envoyer des Commissaires pour faire sortir tous ceux qui s’étaient retirés à Port-Royal des Champs. C’est ici que M. d’Andilly va se multiplier et illustrer sa capitulation par la plus éclatante défense.

À l’instant il répond à M. de Bartillat avec des expressions de reconnaissance profonde, lui marquant qu’il est trop persuadé de la bonté de Sa Majesté pour craindre qu’elle consente à ce qu’on l’arrache du lieu où Dieu l’a amené pour finir sa vie, et qu’il aimerait autant mourir que de quitter. M. de Bartillat ne manqua pas de faire lire cette réponse à la Reine, et celle-ci promit d’en causer avec le Cardinal. — En même temps, M. d’Andilly se hâtait de faire savoir à l’évêque de Coutances, par une dépêche du 17 mars, le changement survenu depuis son billet de l’avant-veille, l’avis transmis par ordre de la Reine, la résolution prise de faire sortir les solitaires ; et il le suppliait de dire à Son Éminence « que si Dieu permet qu’ils souffrent ce déplaisir, il lui demande une grâce, qui est d’empêcher que l’on envoie des ordres du Roi à Port-Royal, sur la parole positive qu’il lui donne, et à laquelle il aimeroit mieux mourir que de manquer, que l’on va faire sortir de Port-Royal toutes les personnes sans exception auxquelles on pourroit le moins du monde trouver à redire ; ce qui se pouvant exécuter dans sept ou huit jours, Sa Majesté pourra envoyer telle personne qu’il lui plaira, afin de voir si l’on n’aura pas satisfait pleinement et de bonne foi à ce qu’il se sera donné l’honneur de lui promettre par ce billet… » Ainsi M. d’Andilly se met en avant à toute force, il se porte pour caution, il engage sa parole : le résultat sera dans