Page:Sand - Theatre complet 4.djvu/68

La bibliothèque libre.
Sauter à la navigation Sauter à la recherche
Cette page n’a pas encore été corrigée





Scène X


FRANÇOISE, puis LA HYONNAIS, LE DOCTEUR.




FRANÇOISE, atterrée, assise près de la table.

Et voilà ce grand amour, ce rêve de toute sa vie !…


LA HYONNAIS, entrant du fond.

Eh bien, il part ?


LE DOCTEUR, entrant de la gauche, suivi de Marie-Jeanne.

Quoi ? que dites-vous ?


FRANÇOISE.

Il est parti !… Il va en Bretagne pour s’occuper de ses affaires.


LE DOCTEUR.

Ah ! il ne songe qu’à ses intérêts ? Il n’a donc pas compris ce que nous lui offrons ?


FRANÇOISE.

Il ne veut rien de nous.


LE DOCTEUR.

C’est-à-dire qu’il ne nous aime pas !


LA HYONNAIS.

Voulez-vous que je coure après lui, que je le ramène ?


LE DOCTEUR.

Non certes ! il ne mérite pas notre dévouement.


FRANÇOISE.

Mais il va être si malheureux ! Il est parti si agité !… Mon Dieu ! j’y songe, s’il allait se tuer !…

Elle va à la cheminée et lève le store de la glace, qui est sans tain.

LE DOCTEUR.

Que regardes-tu ?


FRANÇOISE.

Il est sorti du jardin, il est dans le parc de la Rive avec Cléonice… Il lui donne le bras… elle rit… Allons, Dieu soit loué ! nous pouvons être tranquilles !