Page:Sauvage - Tandis que la terre tourne, 1910.djvu/30

La bibliothèque libre.
Aller à la navigation Aller à la recherche
Cette page a été validée par deux contributeurs.
30
tandis que la terre tourne


AU ROUET DU SOLEIL…


Au rouet du soleil file l’heure économe,
Le chanvre des rayons s’ordonne sous ses doigts
Pour animer d’un feu l’ivoire de la pomme
Et pour nimber de blond les frondaisons des bois.
Les cétoines d’émail broutent au creux des roses,
Le bassin joue avec les cressons défrisés
Tandis que sur son eau boivent à fines doses,
Vibrants comme des fleurs, les agrions posés.
Les maisons ont vingt ans, vermeilles de lumière,
Un tuilage onduleux coiffe leur front serein