Page:Shakespeare, apocryphes - Œuvres complètes, traduction Hugo, Pagnerre, 1866, tome 1.djvu/26

La bibliothèque libre.
Sauter à la navigation Sauter à la recherche
Le texte de cette page a été corrigé et est conforme au fac-similé.

contient, dans les plus importants passages, des altérations grossières que rectifie la version antérieure. Ainsi l’in-folio transforme en un coche d’acier cette couche d’acier de la guerre qui est le lit de plumes d’Othello. Ainsi, à la fin de ce récit fameux où Othello explique au sénat comment il s’est fait aimer de Desdémone, l’in-folio, imprimant kisses au lieu de sighs, substitue un monde de baisers au monde de soupirs que la Vénitienne accorde au More pour récompense. Voyez-vous d’ici la chaste patricienne qui, à première vue, se jette au cou de cet étranger et le dévore de caresses ? Fort heureusement nous avons la version frauduleuse de 1622 qui rétablit le texte véritable et rend à l’héroïne toute la modestie de sa virginale figure.

Continuons notre revue.

L’in-folio réimprime Peines d’amour perdues d’après l’in-quarto de 1598 en se bornant à y marquer la division en cinq actes.

Il réédite le Songe d’une nuit d’été selon l’in-quarto de Fisher (1600), et si aveuglément qu’il en reproduit même les fautes typographiques.

Du Marchand de Venise, il existait deux éditions anciennes, publiées la même année, en 1600, l’une, par le libraire Heyes, l’autre par le libraire Roberts. Que fait l’in-folio ? Entre les deux éditions, il choisit la moins bonne, et la copie servilement.

La première partie de Henry IV avait été réimprimée fréquemment depuis 1598. Entre ces réimpressions successives, l’in-folio n’a que l’embarras du choix ; il opte pour celle de 1613, la plus récente, par conséquent la plus fautive, et la calque.

Richard II est plus maltraité encore. L’in-folio choisit, parmi les nombreuses éditions de ce drame. la moins correcte, celle qu’avait publiée en 1615 le libraire Mathew Law, mais, hélas ! il ne sait pas même copier cette mau-