Page:Shakespeare, apocryphes - Œuvres complètes, traduction Hugo, Pagnerre, 1866, tome 1.djvu/363

La bibliothèque libre.
Sauter à la navigation Sauter à la recherche
Le texte de cette page a été corrigé et est conforme au fac-similé.

Ce vers ne se trouve pas dans l’édition de 1600 et a été rétabli dans le texte par l’édition de 1623.

(5)

That both should speed ?

Cet hémistiche, nécessaire au sens de la phrase, est omis par l’édition de 1623.

(6) Per Styga, per names vehor. Selon Steevens, cette citation est extraite d’une tragédie de Sénèque.

(7) Toute cette scène, qui est évidemment de Shakespeare, manque aux éditions de 1600 et de 1611 et a été ajoutée au drame par l’édition de 1623. D’où l’on doit conclure que cette dernière édition a été imprimée sur le manuscrit même révisé par le maître.

(8) That you are both. deciphered, that’s the news. — Ce vers manque à l’édition de 1623.

(9) And stop their mouths, if they begin to cry. — Encore un vers omis par l’in-folio.

(10) Il y a ici une erreur historique. Virginie mourut sans avoir été violée.

(11) Dans le drame révisé par Ravenscroft sous le règne de Jacques II, Aaron est roué, et rôti vivant sur la scéne.

(12) Moll et Doll, abréviations anglaises des noms de Marie et de Dorothée.

(13) C’est la jalousie de Junon, on se le rappelle, qui provoqua la guerre de Troie.

(14) La situation de Palémon et d’Arcite qui, de leur prison, peuvent observer et commenter ce qui passe dans le jardin, après l’entrée d’Émilie, implique une double action qui nécessite