Page:Shakespeare, apocryphes - Œuvres complètes, traduction Hugo, Pagnerre, 1866, tome 1.djvu/49

La bibliothèque libre.
Sauter à la navigation Sauter à la recherche
Le texte de cette page a été corrigé et est conforme au fac-similé.

nyme, et que Shakespeare se contente de donner quelques retouches magistrales à un ou deux des principaux rôles. » Quel est cet auteur anonyme que signale Ravenscroft ? Le sagace commentateur Farmer conjecture que c’est Kid. Et en effet Titus Andronicus est positivement associé à une œuvre authentique de Kid, Jeronimo, par Ben Jonson, dans le prologue de la Foire de la Saint-Barthélemy : « Celui qui jurera que Jeronimo et Andronicus sont encore aujourd’hui les meilleures pièces, sera respecté ici, comme un homme dont le jugement est d’une constance reconnue et est resté immuable depuis vingt-cinq ou trente ans. Quoique ce soit une bévue, c’est une vertueuse bévue ; après la vérité, ce qui sied le mieux, c’est une bévue consciencieuse. » Ben Jonson parlait ainsi en 1614 ; cet Andronicus, qu’il disait avoir été représenté vingt-cinq ou trente ans auparavant, a donc été composé dans l’intervalle de 1584 à 1589 ; c’est, comme on le voit, une des plus anciennes œuvres de la scène britannique, datant de cette période transitoire où Marlowe était encore le chef reconnu du théâtre naissant. En effet, par la sauvagerie même de sa fable, Titus Andronicus appartient bien à cette époque où la curiosité populaire, brutale encore, ne se rassasiait que de spectacles cruels et où l’intérêt dramatique ne se soutenait et ne renouvelait que par la multiplicité des péripéties atroces, — époque rude et sombre, antérieure à l’aurore de Shakespeare, où, par un étrange obscurcissement du goût public, les plus révulsives exhibitions étaient les plus attrayantes, où l’épouvante était une séduction, et l’horreur, le charme suprême.

Rappelez-vous les pièces à sensation d’alors. Rappelez-vous les massacres de la Saint-Barthélemy complaisamment exhibés sur la scène, et ce hideux Barabbas, meurtrier de sa fille, bouilli vivant à la vue de la foule par le poëte Marlowe ; rappelez-vous toutes les variétés de morts violentes, —