Page:Shakespeare - Œuvres complètes, traduction Hugo, Pagnerre, 1872, tome 8.djvu/513

La bibliothèque libre.
Sauter à la navigation Sauter à la recherche
Le texte de cette page a été corrigé et est conforme au fac-similé.

prêt à les attaquer. Les armées sont sur le point d’en venir aux mains : montre-toi donc dans la mêlée pour encourager tes sujets. Et vous Saladin, Rosader, à cheval ! Montrez-vous aussi hardis soldats que vous avez été tendres amants : vous démontrerez ainsi, pour le bien de votre patrie, que les vertus de votre père ont laissé leurs empreintes dans vos âmes, et vous prouverez que vous êtes les dignes fils d’un si noble parent.

À cette alarme donnée par Fernandin, Gérismond se leva de table, et Saladin et Rosader coururent aux armes. « Venez avec moi, dit Gérismond, j’ai des chevaux et des armures pour nous tous ; et une fois en selle, montrons que nous portons la vengeance et l’honneur à la pointe de nos glaives. » Ainsi ils laissèrent les mariées pleines de douleur ; Aliéna, plus émue que les autres, demanda à Gérismond d’être indulgent pour son père. Le roi, à qui sa grande hâte ne laissait pas le temps de répondre, courut à sa caverne où il remit à Saladin et à Rosader un cheval et une armure. Royalement armé, il prit lui même les devants ; à peine avaient-ils chevauché deux lieues, qu’ils aperçurent les deux armées aux prises dans une vallée. Gérismond, reconnaissant l’aile où combattaient les pairs, s’y jeta en criant Saint-Denis ! et chargea l’ennemi de manière à montrer quel prix il attachait à la couronne. Quand les pairs virent que leur roi légitime était présent, leur ardeur redoubla. Saladin et Rosader firent de tels exploits que nul n’osait leur faire obstacle ni soutenir la furie de leurs armes. Rref, les pairs furent vainqueurs, l’armée de Thorismond fut mise en déroute, et lui-même périt dans la bataille. Les pairs alors se réunirent et, ayant salué leur roi, le conduisirent solennellement à Paris, où il fut reçu avec grande joie par tous les citoyens. Dès que tout fut tranquille, et qu’il eut repris possession de la couronne, il envoya chercher Alinda