Page:Shakespeare - Un songe de nuit d’été, trad. Spaak, 1919.djvu/66

La bibliothèque libre.
Sauter à la navigation Sauter à la recherche
Cette page a été validée par deux contributeurs.


Des perles et des diamants ;
Bercé par la chanson des Fées,
Sur le sein des fleurs dégrafées,
Tu t’endormiras mollement ;
Et, dépouillé bientôt des grossiers éléments
Dont ta forme mortelle est encore imprégnée,
Tu deviendras esprit sans poids.
Pur et subtil !…
Phalène ! Toile d’Araignée !
Grain de Moutarde ! Fleur des Pois !

Entrent quatre sylphes.

PHALÈNE
Voici ! Voilà ! Voici ! Voilà ! Que vous faut-il ?

TOILE D’ARAIGNÉE
Voici ! Voilà ! Voici ! Voilà ! Que vous faut-il ?

GRAIN DE MOUTARDE
Voici ! Voilà !Voici ! Voilà ! Que vous faut-il ?

FLEUR DES POIS
Voici ! Voilà ! Voici ! Voilà ! Que vous faut-il ?

TOUS QUATRE ENSEMBLE
Voici ! Voilà ! Voici ! Voilà ! Que vous faut-il ?

TITANIA

Montrez-vous prévenants envers ce gentilhomme !
Que vos rires et vos gambades
Accompagnent ses promenades !
Donnez-lui des raisins, des abricots, des pommes,
Des framboises et des groseilles ;
Dérobez le miel des abeilles ;