Page:Shelley - Frankenstein, ou le Prométhée moderne, trad. Saladin, tome 2.djvu/199

La bibliothèque libre.
Sauter à la navigation Sauter à la recherche
Cette page a été validée par deux contributeurs.


nourriture. Le tableau que je vous présente est une image de paix et d’humanité : vous devez sentir que vous ne pourriez contrarier mes vœux que par abus de pouvoir et par cruauté. Tout à l’heure vous avez été sans pitié pour moi ; je lis maintenant la compassion dans vos regards ; laissez-moi saisir le moment favorable, laissez-moi obtenir la promesse de ce que je désire si ardemment ».

— « Tu te proposes, répondis-je, de t’éloigner de la demeure des hommes, de vivre dans ces déserts où tu n’auras d’autre société que celle des bêtes féroces. Comment pourras-tu persévérer dans