Page:Shelley - Frankenstein, ou le Prométhée moderne, trad. Saladin, tome 2.djvu/23

La bibliothèque libre.
Sauter à la navigation Sauter à la recherche
Cette page a été validée par deux contributeurs.


un bruit semblable au roulement du tonnerre ; nous pouvions même distinguer l’espèce de fumée qu’elles laissaient sur leur passage. Le Mont blanc, le suprême et magnifique Mont blanc, s’élevait du milieu des pics dont il est entouré, et de sa cime terrible dominait toute la vallée.

Pendant ce voyage, j’étais quelquefois avec Élisabeth, occupé à lui faire remarquer les différentes beautés de la scène. Souvent je retenais ma mule en arrière, pour me livrer à mes douloureuses réflexions. D’autres fois, je poussais l’animal au-devant de mes compagnons, pour les oublier, eux, le monde, et moi-même par des-