Page:Siefert - Les Stoïques, 1870.djvu/31

La bibliothèque libre.
Sauter à la navigation Sauter à la recherche
Cette page n’a pas encore été corrigée



BONHEUR.

Et les beaux jours sont pour moi les plus pénibles
Sénancourt.

Été vertigineux, négation des pleurs,
Nuits blanches, soirs dorés, aubes resplendissantes,
Epanouissement d’étoiles & de fleurs,
Ivresse magnétique aux effluves puissantes :
Eté vertigineux, négation des pleurs !

La nature aujourd’hui rit de son large rire
Et la vibration en émeut les forêts.
D’un trait d’or le soleil au zénith vient l’écrire,
La joie en a couru des vignes aux guérets :
La nature aujourd’hui rit de son large rire.