Page:Spyri - Encore Heidi, 1882.pdf/55

La bibliothèque libre.
Sauter à la navigation Sauter à la recherche
Le texte de cette page a été corrigé et est conforme au fac-similé.
— 45 —

et demanda seulement à boire un verre de lait, après quoi il voulait se promener un peu sur l’alpe et monter encore plus haut. Aussitôt Heidi découvrit qu’elle n’avait pas faim non plus et qu’elle aimerait mieux aussi ne boire qu’un verre de lait et mener le docteur tout en haut, jusqu’aux grosses pierres moussues, près de l’endroit où la Linotte avait failli tomber dans le précipice et où croissaient les herbes les plus aromatiques. Elle courut donc vers Pierre, lui expliqua la chose et lui dit de traire d’abord une tasse de lait de Blanchette pour le docteur, puis une seconde pour elle-même. Pierre fort étonné regarda un moment Heidi, puis il demanda :

— Qui est-ce qui aura ce qu’il y a dans la sacoche ?

— Toi, si tu veux, répondit-elle, mais commence par donner le lait, et dépêche-toi.

Jamais encore Pierre n’avait accompli aucun acte avec la promptitude qu’il mit à exécuter l’ordre de Heidi, car il voyait toujours devant lui la sacoche dont il n’avait pas encore regardé le contenu. Dès que ses compagnons furent tranquillement occupés à