Page:Stendhal - Romans et Nouvelles, I, 1928, éd. Martineau.djvu/35

La bibliothèque libre.
Sauter à la navigation Sauter à la recherche
Le texte de cette page a été corrigé et est conforme au fac-similé.
XVII
DE L’ÉDITEUR


Stendhal. Ils ont paru dans la Revue Britannique, février 1826, tome IV, p. 250-283, et n’ont pris place ensuite en librairie que dans l’édition posthume des Romans et Nouvelles chez Lévy, en 1854. Nous suivons ici le texte de la Revue Britannique, le seul que Stendhal ait pu voir et corriger.

Sur ces Souvenirs d’un gentilhomme italien et sur leur genèse nous sommes très mal renseignés. Colomb écrit dans sa notice : « La plus ancienne en date (il s’agit des Nouvelles) fut publiée par la Bibliothèque Britannique dans sa huitième livraison, février 1826. Elle était tirée du London Magazine et portait ce titre : « Souvenirs d’un Gentilhomme italien ». De son côté Miss Doris Gunnell dans son livre sur Stendhal et l’Angleterre indique que the life and adventures of italian gentleman : containing his travels in Italy, Greece, France, etc., parut dans The London Magazine octobre 1825, pp. 145-173 ; novembre 1825, pp. 293-335 ; janvier 1826, pp. 61-76 ; avril 1826, pp. 469-485. Le premier de ces quatre articles, traduit presque en entier en français, forme ce qui parut dans la Revue Britannique de février 1826 et fut plus tard réimprimé dans les Romans et Nouvelles, en 1854.

Miss Gunnell s’appuie sur Colomb pour attribuer à Stendhal les quatre articles de