Page:Stendhal - Romans et Nouvelles, I, 1928, éd. Martineau.djvu/36

La bibliothèque libre.
Sauter à la navigation Sauter à la recherche
Le texte de cette page a été corrigé et est conforme au fac-similé.
XVIII
PRÉFACE


London Magazine. En réalité rien absolument ne vient nous affirmer que ceux-ci ont bien Stendhal pour auteur. Il se pourrait tout aussi bien qu’ils soient d’un auteur anonyme anglais et que Stendhal se soit contenté d’en démarquer le premier. Pourquoi en effet aurait-il, s’ils étaient de lui, négligé de recueillir les trois suivants et aurait-il laissé inachevées les aventures de son gentilhomme italien ?

Les Souvenirs d’un Gentilhomme italien enfin ont-ils paru en librairie sous ce titre avant de figurer dans les Romans et Nouvelles ? Dans un catalogue de la Librairie Michel-Lévy, datéde juin 1855 et inséré à la fin des Chroniques italiennes qui parurent cette même année, on trouve, p. 8, l’indication suivante : « Bibliothèque des Voyageurs, 1 fr. le volume. En vente : De Stendhal : Souvenirs d’un Gentilhomme italien, 1 vol. » Mais quelqu’un a-t-il jamais vu cette brochure ?

Nous ne savons absolument rien d’autre sur la date de composition du Juif qui figure pour la première fois dans l’édilion posthume des Nouvelles inédites, en 1855, que ce que nous en dit le petit avertissement daté de Trieste, les 14 et 15 janvier 1831.