Page:Textes choisis (Leonardo da Vinci, transl. Péladan, 1907).djvu/96

La bibliothèque libre.
Aller à la navigation Aller à la recherche
Le texte de cette page a été corrigé et est conforme au fac-similé.

V

La science

Début d’un discours sur la méthode expérimentale

143. — On appelle science, ce discours mental qui prend son origine des derniers principes, au delà desquels on ne peut plus rien trouver qui fasse partie de ladite science.

La géométrie, par exemple, qui étudie la quantité continue, commençant à la superficie des corps, se trouve avoir son origine dans la ligne, limite de la superficie. Et nous ne sommes pas satisfaits, parce que nous savons que la ligne a sa limite dans le point et que le point est ce que nous pouvons concevoir de plus petit.

Donc le point est le premier principe de la géométrie et il n’y a rien, ni dans la nature, ni dans l’esprit humain qui puisse être le principe du point.

Si tu dis que dans le contact établi sur une superficie, par une suprême acuité de la pointe du poinçon, tu découvres la création du point :