Page:Tolstoï - Œuvres complètes, vol14.djvu/143

La bibliothèque libre.
Sauter à la navigation Sauter à la recherche
Le texte de cette page a été corrigé et est conforme au fac-similé.


versait sur la terre. Il fit cela trois jours, sans se lasser.

Le quatrième jour, le dieu marin sortit de la mer et lui demanda :

— Pourquoi puises-tu de l’eau ?

L’homme répondit :

— Je puise l’eau, parce que j’ai laissé tomber une perle.

Le dieu des eaux demanda :

— Cesseras-tu bientôt ?

L’homme répondit :

— Je cesserai quand la mer sera desséchée.

Alors le dieu des eaux retourna à la mer, et rapporta la perle qu’il rendit à l’homme.


L’Aveugle et le Lait.

Un aveugle-né demanda à un voyant :

— De quelle couleur est le lait ?

Le voyant lui répondit ;

— Le lait a la couleur du papier blanc.

L’aveugle demanda :

— Est-ce que cette couleur est aussi douce au toucher que le papier ?

Le voyant répondit :

— Non, elle est comme la couleur blanche de la farine.

— Comment ? reprit l’aveugle, est-elle aussi molle et pulvérisée que la farine ?