Page:Tolstoï - Œuvres complètes, vol14.djvu/239

La bibliothèque libre.
Sauter à la navigation Sauter à la recherche
Le texte de cette page a été corrigé et est conforme au fac-similé.


Et ainsi que l’avait prévu Amasis, le grand bonheur de Polycrate se terminait par un grand malheur.


La Fondation de Rome.
Histoire.

Il y avait un roi qui avait deux fils : Numitor et Amulius. À son lit de mort il leur dit : « Comment voulez-vous vous partager mes biens ; qui de vous prendra mon royaume, et qui prendra mes richesses ? » Numitor prit le royaume et Amulius les richesses. Amulius, qui avait pris les richesses, devint envieux de la royauté de son frère, et il commença à distribuer des cadeaux aux soldats en leur demandant de chasser Numitor et de le choisir pour roi. Les soldats l’écoutèrent et Amulius devint roi. Numitor avait une fille. Cette fille mit au monde deux jumeaux, tous deux forts et beaux. Amulius eut peur que le peuple ne les prît pour rois quand ils seraient devenus grands. Il appela son serviteur Faustin et lui dit : « Prends ces deux enfants et jette-les dans le fleuve. » Le fleuve s’appelait le Tibre.

Faustin mit les deux enfants dans un berceau, les porta au bord du fleuve et les y abandonna. Il pensait qu’ils périraient là. Mais le Tibre ayant débordé, arriva jusqu’au berceau, il le souleva, l’emporta et le déposa au pied d’un grand arbre.