Page:Tolstoï - Œuvres complètes, vol14.djvu/250

La bibliothèque libre.
Sauter à la navigation Sauter à la recherche
Le texte de cette page a été corrigé et est conforme au fac-similé.


sitôt que Volga fut endormie, elle sortit la nuit et fila en droite ligne au royaume Khvalinsk.

Quand Volga se leva et aperçut que sa sœur était partie, elle se mit en route sans se presser et rejoignit Vazouza. Celle-ci eut peur que Volga ne la punît. Elle invoqua qu’elle était la cadette et demanda à Volga de la conduire jusqu’au royaume Khvalinsk. Volga lui pardonna et l’emmena avec elle.

Le fleuve Volga commence dans le district d’Ostachkov, il sort des mares du village Volga ; à cet endroit il y a un petit puits, c’est de lui que coule la Volga. La rivière Vazouza commence dans les montagnes ; elle coule tout droit et la Volga fait des détours.

Au printemps, la Vazouza casse la glace avant la Volga et devient rivière ; la Volga le fait plus tard. Mais quand les deux cours d’eau se réunissent, la Volga a déjà trente sagènes de largeur, tandis que la Vazouza n’est encore qu’une petite rivière étroite. La Volga traverse presque toute la Russie. Elle a trois mille cent soixante verstes de longueur et tombe dans la mer Khvalinskoié (mer Caspienne). Au printemps elle a douze verstes de largeur.


Le Lion et le petit Chien.
Histoire vraie.

À Londres, on exhibait des bêtes fauves et l’on