Page:Tolstoï - Œuvres complètes, vol14.djvu/429

La bibliothèque libre.
Sauter à la navigation Sauter à la recherche
Le texte de cette page a été corrigé et est conforme au fac-similé.


Si les particules qui se détachent d’une substance et s’insinuent dans notre nez sont petites, combien infinitésimales doivent être les particules qui affectent l’odorat des insectes !


Le Toucher et la Vue.

Si l’on croise son index sur son médius et, si entre ses deux doigts ainsi croisés, on roule une petite boulette et que l’on ferme les yeux, on croira rouler deux boulettes. En rouvrant les yeux, on verra qu’il n’y en a qu’une. Les doigts ont trompé, mais les yeux ont rectifié.

Si l’on regarde dans une glace bien nette, de côté de préférence, on croira voir une fenêtre ou une porte, et il semblera que là, derrière, il y a quelque chose. En touchant avec le doigt, on verra que c’est une glace. Les yeux ont trompé, mais les doigts ont rectifié.


Le Ver à soie.

Il y avait dans notre jardin de vieux mûriers, qui avaient été plantés par mon grand-père. À l’automne on me donna un zolotnik [1] de graines de vers à soie pour les faire éclore et en avoir

  1. 4 grammes 266.