Page:Tolstoï - Œuvres complètes, vol16.djvu/27

La bibliothèque libre.
Sauter à la navigation Sauter à la recherche
Le texte de cette page a été corrigé et est conforme au fac-similé.


paysans ne veulent pas envoyer les leurs et où je ne suis pas encore fermement convaincu qu’il soit nécessaire de les envoyer ?

Au premier moment Serge Ivanovitch fut déconcerté de cette opinion inattendue, mais aussitôt il dressa un nouveau plan d’attaque.

Après un court silence, il tira une de ses lignes, la rejeta dans l’eau et, en souriant, s’adressa à son frère.

— Mais laisse-moi te dire d’abord que tu as mis à profit la station médicale puisque tu as envoyé chercher le médecin pour Agafia Mikhaïlovna.

— Sans doute, mais je crois que sa main n’en restera pas moins estropiée.

— C’est à savoir… et puis le paysan qui sait lire n’est-il pas pour toi un travailleur plus nécessaire, plus précieux ?

— Pour cela non ! Demande-le à qui tu voudras, répondit résolument Constantin Lévine. Le paysan qui sait lire est un bien moins bon travailleur que celui qui ne le sait pas. On ne peut pas l’envoyer réparer la route et s’il fait un pont il vole les planches.

— Cependant, là n’est pas la question, — dit Serge Ivanovitch en fronçant les sourcils. Il détestait en effet les objections surtout celles qui sautaient sans cesse d’un objet à un autre et introduisaient dans la discussion de nouveaux arguments