Page:Tolstoï - Œuvres complètes, vol17.djvu/45

La bibliothèque libre.
Sauter à la navigation Sauter à la recherche
Le texte de cette page a été corrigé et est conforme au fac-similé.


avait une portée dont il n’avait pas idée jusqu’alors et qu’il s’expliquait encore moins maintenant. Sa poitrine se gonflait de sanglots et des larmes parurent malgré lui dans ses yeux.