Page:Tolstoï - Œuvres complètes, vol19.djvu/425

La bibliothèque libre.
Sauter à la navigation Sauter à la recherche
Le texte de cette page a été corrigé et est conforme au fac-similé.


pousse un cri. Alors le brigand saisit une hache, la lève au-dessus de sa mère. Il va la tuer.

Le filleul ne peut se retenir ; il lance le sceptre sur le brigand. Le brigand atteint à la tempe tombe raide mort.