Page:Tolstoï - Œuvres complètes, vol2.djvu/129

La bibliothèque libre.
Sauter à la navigation Sauter à la recherche
Le texte de cette page a été corrigé et est conforme au fac-similé.



XXI

LE PRINCE IVAN IVANOVITCH


« Eh bien ! Maintenant la dernière visite rue Nikintzkaia » — dis-je à Kouzma, et nous roulâmes vers l’hôtel du prince Ivan Ivanovitch.

Après les épreuves de quelques visites, en général, je prenais de l’aplomb, et maintenant je m’approchais de la maison du prince avec un esprit assez tranquille, quand subitement, je me rappelai ce que m’avait dit la princesse Kornakov ; que j’étais un de ses héritiers. En outre, apercevant deux voitures devant le perron, je sentis revenir ma timidité.

Il me sembla que le vieux suisse qui m’ouvrit la porte et que le valet qui m’enleva mon pardessus, et que trois dames et deux messieurs que je trouvai au salon, et surtout le prince Ivan Ivanovitch lui-même, qui, habillé en civil, était assis sur le