Page:Tolstoï - Œuvres complètes, vol21.djvu/126

La bibliothèque libre.
Sauter à la navigation Sauter à la recherche
Le texte de cette page a été corrigé et est conforme au fac-similé.


6o Voici, je vais me tenir là devant toi sur un rocher de Horeb, et tu frapperas le rocher, et il en sortira des eaux, et le peuple boira. Moïse donc fit ainsi à la vue des anciens d’Israël.

7o Et il nomma le lieu Massa et Meriba, à cause du débat des enfants d’Israël, et parce qu’ils avaient tenté l’Éternel, en disant : L’Éternel est-il au milieu de nous ou n’y est-il pas ?

Par ces réminiscences Jésus-Christ répond aux deux arguments du diable. À celui de la voix de la chair qui dit que s’il se garde il ne croit pas en Dieu, il répond : On ne peut pas éprouver son Dieu. À celui de la voix de la chair qui dit que s’il croyait en Dieu il se jetterait du haut du temple pour s’abandonner aux anges et se débarrasser de la faim, il répond qu’il ne fait de reproches à personne pour sa faim, comme à Massa les Israélites en firent à Moïse. Il ne désespère pas de Dieu. C’est pourquoi il n’a pas besoin d’éprouver Dieu, et il supporte très facilement sa situation.

La troisième tentation découle strictement des deux premières. Tandis que celles-ci commençaient par la formule : Si tu es le fils de Dieu, la troisième rejette cet exorde. La voix de la chair dit à Jésus Christ, en lui montrant tout le royaume du monde, c’est-à-dire comment les gens vivent : Si tu t’inclines devant moi je te donnerai tout cela. La suppression de la formule : « Si tu es le fils de Dieu » et la forme de la phrase, qui ne s’adresse plus à un homme avec lequel on discute, mais à un