Page:Tolstoï - Œuvres complètes, vol21.djvu/156

La bibliothèque libre.
Sauter à la navigation Sauter à la recherche
Le texte de cette page a été corrigé et est conforme au fac-similé.


ouvriers. Ils étaient assis et réparaient un filet. Jésus se mit à causer avec Jacques et Jean, et tous deux, laissant leur père et les ouvriers dans la barque, suivirent Jésus et devinrent ses disciples. Plus tard, avant d’entrer en Galilée, Jésus rencontra aussi Philippe et l’appela. Philippe était de Bethsaïde, le pays de Pierre et d’André.

Quand Philippe eut fait la connaissance de Jésus, il alla trouver son frère Nathanaël et lui dit : Nathanaël, nous avons trouvé l’élu de Dieu, celui de qui Moïse a écrit. C’est Jésus, fils de Joseph de Nazareth. Nathanaël s’étonna que l’élu de Dieu fût du village voisin et en fit la remarque. Philippe lui dit : Rejoignons-le, tu verras et entendras toi-même. Nathanaël y consentit et alla avec son frère. Il vit Jésus, et l’ayant entendu parler, lui dit : Oui, maintenant, je vois que c’est vrai que tu es le fils de Dieu et le roi d’Israël. Jésus lui dit : tu vas apprendre ce qui est plus important que cela : que le royaume du ciel est arrivé. C’est pourquoi je vous dis que la force de Dieu descendra sur tous les hommes et qu’en eux se reflétera la force divine. Désormais Dieu ne sera plus un être particulier, mais les hommes se confondront avec Dieu.

Du désert Jésus retournait à son pays, Nazareth. Pendant la fête, comme toujours il alla à la réunion et se mit à lire. On lui donna le livre du prophète Ésaïe. Il l’ouvrit et lut : L’esprit du Seigneur est en moi. Il m’a choisi pour annoncer le bonheur aux