Page:Tolstoï - Œuvres complètes, vol21.djvu/183

La bibliothèque libre.
Sauter à la navigation Sauter à la recherche
Le texte de cette page a été corrigé et est conforme au fac-similé.


18. (Matthieu, xv, 17.) et il leur dit : Êtes-vous aussi sans intelligence ? Ne comprenez-vous pas que rien de ce qui entre du dehors dans l’homme ne le peut souiller ? Et il leur dit : Est-ce que vous non plus n’avez pas compris ? Ne comprenez-vous pas que rien de ce qui entre du dehors dans l’homme ne peut le souiller ?
19. Parce que cela n’entre pas dans son cœur, mais qu’il va au ventre, et qu’il sort aux lieux secrets avec ce que les aliments ont d’impur. Parce que cela n’entre pas dans son cœur, mais dans son ventre, et après en sort avec les impuretés des aliments.
20. (Matthieu, xv, 18.) Il leur disait donc : Ce qui sort de l’homme c’est ce qui souille l’homme. Mais ce qui sort de l’homme c’est ce qui souille l’homme.
21. (Matthieu, xv, 19.) Car du dedans, c’est-à-dire du cœur des hommes, sortent les mauvaises pensées, les adultères, les fornications, les meurtres,
22. les larcins, les mauvais moyens pour avoir le bien d’autrui, les méchancetés, la fraude, l’impudicité, l’œil envieux, la médisance, la fierté, la folie.
Car du cœur de l’homme sortent les mauvaises pensées, la lubricité, le meurtre, le vol, le lucre, la colère, le mensonge, l’impudence, l’envie, la calomnie, l’orgueil, la sottise.
23. Tous ces vices sortent du dedans et souillent l’homme. Toutes ces choses mauvaises sortent du dedans et souillent l’homme.


L’EXPULSION DU TEMPLE, ET LA NÉGATION DE L’ADORATION EXTÉRIEURE DE DIEU

Καὶ ἐγγύς ἦν τὸ πάσχα τῶν Ἰουδαίων, ϰαὶ ἀνέβη εἰς Ἱεροσόλυμα ὁ Ἰησοῦς.

Καὶ εὖρεν ἐν τῷ ἱερῷ τοὺς πωλοῦντας βόας ϰαὶ προβατα ϰαὶ περιστεράς, ϰαὶ τούς ϰερματιστάς ϰαθημένους.