Page:Tolstoï - Œuvres complètes, vol21.djvu/200

La bibliothèque libre.
Sauter à la navigation Sauter à la recherche
Le texte de cette page a été corrigé et est conforme au fac-similé.


culte et les sacrements. Ici, évidemment, il faut se faire stupide pour accepter cette interprétation.

Mais celui qui veut comprendre l’Évangile, doit se rappeler fermement que le premier acte de Jésus, avant sa propagande, fut la négation de Dieu extérieur, et de tout culte extérieur. L’expulsion du temple, répétée par tous les évangélistes (ce qui est très rare), c’est la purification du terrain pour les semailles. Ce n’est qu’après avoir mis à néant l’ancien Dieu qu’est possible la doctrine de Dieu-Jésus, et le culte divin qu’enseigne Jésus.

Tout ce passage est l’explication du verset : Personne n’a jamais vu et ne verra jamais Dieu.


L’ENTRETIEN AVEC LA SAMARITAINE

Ἀφῆϰε τὴν Ἰουδαίαν, ϰαὶ ἀπῆλθε πάλιν εἰς τὴν Γαλιλαίαν.

Ἔδει δὲ αὐτόν διέρχεσθαι διά τῆς Σαμαρείας.

Ἔρχεται οὖν εἶς πόλιν τῆς Σαμαρείας λεγομένην Συχάρ, πλησίον τοῦ χωρίον ὄ ἔδωϰεν Ἰαϰώβ Ἰοσήφ τῷ υἱῷ αὐτοῦ.

Ἦν δὲ ἐϰεῖ πηγή τοῦ Ἰαϰώβ. Ὁ οὖν Ἰησοῦς, ϰεϰοπεαϰώς ἐϰ τῆς ὁδοιποριας, ἐϰαθέζετο οὔτως ἐπὶ τῇ πηγῇ· ὤρα ἦν ὡσεί ἔϰτη.


Jean, iv, 3. Il quitta la Judée et s’en retourna en Galilée. Jésus quitta la Judée et s’en retourna en Galilée.
4. Or, il fallait qu’il passât par la Samarie. Et il lui fallait traverser la Samarie.
5. Il arriva donc à une ville de Samarie, nommée Sichar, qui est près de la possession que Jacob donna à Joseph, son fils. Il arriva donc à une ville de Samarie, Sichar, qui est près de l’endroit que Jacob donna à son fils Joseph.