Page:Tolstoï - Œuvres complètes, vol21.djvu/229

La bibliothèque libre.
Sauter à la navigation Sauter à la recherche
Le texte de cette page a été corrigé et est conforme au fac-similé.


role de Dieu prouve par là qu’il a compris Dieu. »

Une fois Jésus vit un percepteur en train de recueillir les impôts. Ce percepteur s’appelait Matthieu. Jésus se mit à causer avec lui. Matthieu le comprit, l’invita dans sa demeure et lui fit les honneurs du repas. Comme Jésus était chez Matthieu il y vit aussi des amis du percepteur, d’autres percepteurs et des gens débauchés. Jésus ne s’en indigna point. Il prit place à table avec ses disciples. Mais des légistes et des Pharisiens l’ayant vu dirent à ses disciples : « Comment votre maître peut-il manger avec des percepteurs et des débauchés ? » Jésus entendit cela et dit : « Celui qui se vante de sa santé n’a pas besoin de médecin ; mais celui qui est malade en a besoin. C’est pourquoi je ne veux pas convertir ceux qui se croient justes, j’enseigne ceux qui pensent qu’ils vivent dans le péché. »

Puis un Pharisien vint le trouver et l’emmena dîner chez lui. Il entra et se mit à table. Le Pharisien remarqua qu’il ne se lavait pas les mains avant le repas et s’en étonna. Jésus lui dit : « Vous autres, Pharisiens, vous lavez ce qui est extérieur, mais l’intérieur est-il propre ? Sois bienveillant aux hommes et tout sera pur. »

Tandis qu’il était dans la maison du Pharisien, une femme débauchée, de la ville, y entra. Elle avait appris que Jésus était chez le pharisien, et elle venait là, apportant des parfums. Elle s’age-