Page:Tolstoï - Œuvres complètes, vol21.djvu/248

La bibliothèque libre.
Sauter à la navigation Sauter à la recherche
Le texte de cette page a été corrigé et est conforme au fac-similé.


Remarques.

1) γεννᾶσθαι, être conçu, être né du père. L’expression être conçu d’en haut signifie : être conçu de Dieu-Père.

2) ἄνωδεν, d’en haut, du ciel, de celui qui est au ciel, de Dieu. Pour éviter l’obscurité, je traduis du ciel, c’est-à-dire de l’infini.


Aux paroles de Nicodème : « Nous savons que tu viens de la part de Dieu », etc., Jésus répond sur le royaume de Dieu. L’absence de lien entre la réponse de Jésus et les paroles de Nicodème est remarquée de tous. Mais il me semble que si l’on comprend tout l’entretien avec Nicodème comme on le comprend d’ordinaire, alors non seulement il n’y a pas de lien entre les paroles de Jésus et celles de Nicodème, mais les paroles de ce dernier ne signifient rien, ne disent rien, ne provoquent aucune réponse et doivent être omises comme superflues.

Les paroles de Nicodème n’ont de sens que si on se rappelle qu’il leur faut ajouter : Comment donc dis-tu qu’il ne faut pas de culte divin, qu’il ne faut pas de temple, tandis que tu parles du royaume de Dieu ?

Nicodème voit que la doctrine est juste et importante, mais d’après tout ce que Jésus a dit auparavant, niant le culte religieux, il ne peut comprendre