Page:Tolstoï - Œuvres complètes, vol21.djvu/289

La bibliothèque libre.
Sauter à la navigation Sauter à la recherche
Le texte de cette page a été corrigé et est conforme au fac-similé.


Matthieu, xiii, 11. Il leur répondit et leur dit : Parce qu’il vous est donné de connaître les mystères du royaume des cieux ; mais cela ne leur est point donné. Il leur répondit : Parce qu’il vous est donné de connaître le sens intérieur du royaume de Dieu.
Marc, iv, 11. Mais pour ceux qui sont du dehors, tout se traite par des paraboles. Et à ceux qui sont dehors, cela leur paraît en paraboles.
Matthieu, xiii, 13. C’est à cause de cela que je leur parle en similitudes. C’est pourquoi je leur interprète 1) tout en paraboles.

Remarques.

1) λαλεῖν, parler, communiquer. Ici il serait plus juste d’employer se communiquer puisque ce passage correspond à ceux de Marc et de Luc, où il est dit : Et pour eux tout paraît en paraboles. L’idée n’est pas : « C’est pourquoi je leur parle en paraboles », mais : C’est pourquoi ils ne peuvent comprendre autrement que par des paraboles ; et plus loin on trouve l’explication.

Διὰ τοῦτο indique que ce qui est dit est la réponse à la question διατί. Après le mot λαλῶ, il faut un point-virgule. Alors le sens n’a plus cet aspect douteux : Jésus leur parle en paraboles parce qu’ils ne comprennent pas, ce qu’on pourrait interpréter : exprès pour qu’ils ne comprennent pas. Au contraire, le sens devient très net, lorsqu’on l’interprète ainsi : que ne connaissant pas le sens intérieur du royaume de Dieu, ils ne peuvent comprendre autrement que d’une façon extérieure, c’est-à-dire par les paraboles. C’est pourquoi je prends la première moi-