Page:Tolstoï - Œuvres complètes, vol21.djvu/37

La bibliothèque libre.
Sauter à la navigation Sauter à la recherche
Le texte de cette page a été corrigé et est conforme au fac-similé.


du contenu de l’Annonciation du bien, et peut être indifféremment traduit par « Sacré » ou « Christ » ; moi je préfère Christ, puisque le mot sacré a reçu en russe une tout autre signification.

4) L’expression « Fils de Dieu » est acceptée par l’Église comme l’appellation exclusive de Jésus-Christ. Mais selon les Évangiles, elle n’a pas cette signification exclusive. Elle se rapporte à tous les hommes. Cette signification est clairement exprimée dans plusieurs passages de l’Évangile.

Parlant du peuple, en général, Jésus-Christ dit (Matt., v. 16) : « Que votre lumière luise ainsi devant les hommes, afin qu’ils voient vos bonnes œuvres et qu’ils glorifient votre Père qui est dans les cieux. »

Et ailleurs (Matth., v. 45) : « Afin que vous soyez enfants de votre Père, qui est dans les cieux ; »

Luc, vi, 36 : « Soyez donc miséricordieux, comme aussi votre Père est miséricordieux ».

Matth., vi, 1 : « … ; autrement vous n’en aurez point de récompense de votre Père qui est aux cieux. »

Matth., vi, 4 : « … et ton Père qui te voit dans le secret te le rendra publiquement. »

Matth., vi, 48 : « Soyez donc parfaits, comme votre Père qui est dans les cieux est parfait. »

Matth., vi, 6 : « …, prie ton Père qui est dans ce lieu secret, et ton Père qui te voit dans le secret te le rendra publiquement. »