Page:Tolstoï - Œuvres complètes, vol21.djvu/38

La bibliothèque libre.
Sauter à la navigation Sauter à la recherche
Le texte de cette page a été corrigé et est conforme au fac-similé.


Matth., vi, 8 : « … ; car votre Père sait de quoi vous avez besoin, avant que vous le lui demandiez. »

Matth., vi, 14 : « Car si vous pardonnez aux hommes leurs offenses, votre Père céleste vous pardonnera aussi les vôtres. »

Et d’autres passages encore des évangiles dans lesquels les hommes sont appelés fils de Dieu. En outre, dans l’évangile de Luc se trouve un passage où il est dit non seulement que par « Fils de Dieu » il faut entendre chaque homme, mais que Jésus en se nommant ainsi n’attachait pas à ce nom un sens exclusif quelconque. Il entendait dire simplement que lui-même, comme tous les autres hommes, provenait de Dieu, et par suite était Fils de Dieu. En exposant la généalogie de Jésus, Luc, après avoir nommé les grands-pères, les aïeux, etc., dit (iii, 23-38) : « Jésus… fils… fils d’Enos, fils de Seth, fils d’Adam, qui fut créé de Dieu. »

Ainsi les paroles : De Jésus-Christ fils de Dieu, indiquent la personne par qui cette annonciation est faite, et qui est appelée, comme l’appellent les hommes, Jésus. En plus il s’appelle Christ, c’est-à-dire élu de Dieu ; et enfin, il est aussi appelé fils de Dieu.

Ce titre définit le contenu du livre. Il indique que dans ce livre on annonce aux hommes le bien. Il est nécessaire de se rappeler la signification de ce titre pour savoir séparer dans le livre les passages les plus essentiels des moins importants. Puisque