Page:Tolstoï - Œuvres complètes, vol21.djvu/40

La bibliothèque libre.
Sauter à la navigation Sauter à la recherche
Le texte de cette page a été corrigé et est conforme au fac-similé.


3. j’ai cru aussi, très excellent Théophile, que je devais te les écrire par ordre, après m’en être très exactement informé dès leur origine ; moi aussi je me suis décidé, ayant appris tout de façon indiscutable, à t’écrire du commencement, en ordre, Théophile,
4. afin que tu reconnaisses la certitude des choses dont tu as été instruit. pour que tu apprennes la vraie vérité sur les doctrines qu’on t’a enseignées 4).


Remarques.

1) Dans quelques versions, ces paroles ne sont plus placées comme ici : ὅτι ὁ Ἰησοῦς ἐστὶν ὁ Χριστός ὁ υἱός τοῦ Θεοῦ, mais autrement : ὅτι Ἰησοῦς Χριστός υἱός ἐστίν τοῦ Θεοῦ. J’accepte le second ordre, le trouvant plus clair.

2) Les mots ἐν τῷ ὀνόματι αὐτοῦ, sont traduits littéralement par « en son nom ». Ces mots forment une de ces expressions auxquelles, dans la traduction littérale, nous attribuons le plus souvent une signification abstraite et peu claire. Le mot hébreu qui correspond au mot ὄνομα, signifie non le nom mais la personne elle-même, ce qu’est cette personne. C’est pourquoi les paroles « ayez la vie par son nom » doivent être comprises ainsi : que la vie nous est donnée par l’essence de ce qu’est le Fils de Dieu. Je traduis : « recevoir la vie par l’essence même de ce qu’il était. »

3) Les paroles αὐτόπται ϰαὶ ὑπηρέται γενόμενοι τοῦ λόγου sont mal traduites : « ceux qui les ont vues dès le commencement, et qui ont été les ministres de la parole », et en allemand « Diener des Worts ».