Page:Tolstoï - Œuvres complètes, vol21.djvu/412

La bibliothèque libre.
Sauter à la navigation Sauter à la recherche
Le texte de cette page a été corrigé et est conforme au fac-similé.


respect. Mais dans ce cas même, il conviendra de substituer au nom la personne, en nous rappelant l’usage constant du langage biblique. Cependant on aurait tort de s’arrêter là. Une vraie sanctification de Dieu, dans le sens indiqué, n’étant possible que de la part de celui qui se sera sanctifié d’abord lui-même, c’est-à-dire qui se sera rendu digne d’approcher le Très-Haut, la première prière (qui ne peut même être une prière qu’à cette condition) implique donc en même temps un engagement moral, et une demande en assistance à l’effet de pouvoir s’en acquitter.

La seconde prière demande la venue, c’est-à-dire la réalisation du royaume de Dieu. C’est du moins là l’expression française dont nous nous sommes servis partout jusqu’ici pour rendre le terme que nous avons devant nous. Ici, cependant, nous avons cru devoir nous conformer à l’usage, en y substituant le mot de règne, quoique cela ne doive rien changer au sens ; il faut pourtant convenir que ce dernier mot écarte plus facilement toute conception judaïque, ou du moins se prête plus directement à celle que l’esprit de l’Évangile veut faire prévaloir. En effet, il ne s’agit pas de demander l’accomplissement d’un fait concret, visible, spécial, d’une révolution enfin qui changerait la face du monde, subitement et avec éclat, comme l’espéraient les Juifs ; mais d’exprimer le désir de voir s’établir un ordre de choses où la sainte volonté de Dieu prévaudra seule dans toutes les relations et sera l’unique règle du gouvernement des affaires d’ici-bas, une phase du développement progressif de l’humanité où l’idéal de la théocratie, tel que les prophètes l’avaient entrevu, sera devenu une réalité. Comme il est évident que ce n’est pas Dieu qui mettra obstacle à cette transformation, cette prière aussi, comme la précédente, implique la promesse, de la part de l’homme, de prêter son concours actif à une œuvre si désirable.

Cela nous fait voir aussi que Luc a pu omettre la