Page:Tolstoï - Œuvres complètes, vol21.djvu/43

La bibliothèque libre.
Sauter à la navigation Sauter à la recherche
Le texte de cette page a été corrigé et est conforme au fac-similé.


prétation mystique et arbitraire. Pour trouver le sens de ces expressions, il faut renoncer à l’interprétation ecclésiastique et analyser chaque mot. Nous ne comprendrons le sens du premier verset qu’une fois réuni à toute l’introduction et au titre.

L’introduction (Jean i, 1-18) indique quel sens reçoit l’évangile d’après l’annonciation. Et ce sont les premiers mots qui expriment ce sens.

1) La préposition ἐν signifie le séjour en quelque chose. Avec le verbe de mouvement, elle signifie le changement et le séjour en quelque chose.

2) Ἀρχὴ, signifie le commencement ; non seulement provisoire mais fondamental, le commencement de tout le commencement, c’est pourquoi je le traduis : le commencement de tout.

3) Ἧν (du verbe εἶναι — être) outre l’existence, signifie aussi le changement et souvent peut et doit se traduire par le mot devenir.

4) λόγος a onze significations principales : 1o la parole ; 2o le discours ; 3o la causerie ; 4o l’ouïe ; 5o l’éloquence ; 6o la raison, comme distinguant l’homme de l’animal ; 7o le raisonnement, l’opinion, la doctrine (ce que la Vulgate traduit par « sermo ») ; 8o la cause, la raison de penser ; 9o le compte ; 10o le respect ; 11o le rapport (λόγος ἐγένετο πρός — être en rapport avec quelqu’un).

Si à un élève connaissant bien le grec mais ignorant la doctrine de l’Église, on donne à traduire le premier verset de Jean, pour bien traduire