Page:Tolstoï - Œuvres complètes, vol21.djvu/57

La bibliothèque libre.
Sauter à la navigation Sauter à la recherche
Le texte de cette page a été corrigé et est conforme au fac-similé.


ύουσιν εἰς τό ὄνομα αὐτοῦ, οἴ οὐϰ ἐξ αἱματων οὐδέ ἐϰ θελήματος σαρϰός οὐδέ ἐϰ θελήματος ἀυδρός ἀλλ' ἐκ Θεοῦ ἐγεννήθησαν.


Jean, i, 6. Il y eut un homme, appelé Jean, qui fut envoyé de Dieu. Il y avait un homme envoyé par Dieu. Son nom était Jean.
7. Il vint pour être témoin et pour rendre témoignage de la lumière, afin que tous crussent par lui. Il est venu pour témoigner 1) pour montrer la lumière de l’entendement, afin que tous croient en la lumière de l’entendement.
8. Il n’était pas lui-même la lumière, mais il était envoyé pour rendre témoignage à la lumière. Lui-même n’était pas la lumière, il n’est venu que pour montrer la lumière de l’entendement 2).
9. C’était la véritable lumière qui éclaire tous les hommes en venant au monde. Il est devenu 3) la véritable lumière, telle 4) qu’elle éclaire chaque homme venant au monde.
10. Elle était dans le monde, et le monde a été fait par elle ; mais le monde ne l’a pas connue. Il est paru dans le monde et le monde est né 6) par lui 5), et le monde ne le savait point.
11. Il est venu chez soi ; et les siens ne l’ont point reçu. Il est paru chez les hommes à part 7), et les hommes à part ne l’acceptaient point en eux 8).
12. Mais à tous ceux qui l’ont reçu, il leur a donné le droit d’être faits enfants de Dieu ; savoir, à ceux qui croient en son nom ; Mais à tous ceux qui l’ont compris 9) à tous ceux-là, il a donné la possibilité 10) de devenir 11) fils de Dieu par la foi en sa signification 12).
13. qui ne sont point nés du sang, ni de la volonté de la chair, ni de la volonté de l’homme, mais qui sont nés de Dieu. Puisqu’ils 13), étaient nés 14) non du sang et de la lubricité de la chair et de la volupté de l’homme, mais de Dieu.


Remarques.

1) Ἡ μαρτυρια — veut dire le témoignage, la preuve.