Page:Tolstoï - Œuvres complètes, vol22.djvu/112

La bibliothèque libre.
Sauter à la navigation Sauter à la recherche
Le texte de cette page a été corrigé et est conforme au fac-similé.


Il y a encore d’autres hommes. Ceux-ci non seulement ne travaillent pas avec l’entendement et la vie, mais ils méprisent ce Père-Esprit qui leur a donné la vie. Ces hommes ne peuvent pas vivre, et disparaissent aussi avec la mort.