Page:Tolstoï - Œuvres complètes, vol22.djvu/136

La bibliothèque libre.
Sauter à la navigation Sauter à la recherche
Le texte de cette page a été corrigé et est conforme au fac-similé.


10. Et ses serviteurs étant allés dans les chemins, assemblèrent tous ceux qu’ils trouvèrent tant mauvais que bons, en sorte que la salle des noces fut remplie de gens qui étaient à table. Les serviteurs étant allés sur les routes assemblèrent tous ceux qu’ils trouvèrent, mauvais et bons, et les salles se remplirent d’hôtes.
11. Et le roi, étant entré pour voir ceux qui étaient à table, aperçut un homme qui n’avait pas un habit de noces. Le roi entra pour admirer ses convives, et il en aperçut un qui n’avait pas d’habit de noces.
12. Et il lui dit : Mon ami, comment es-tu entré ici sans avoir un habit de noces ? Et il lui dit : Ami, comment es-tu entré ici sans avoir un habit de noces 1) ?

Remarques.

1) Celui qui venait à la noce devait mettre sur lui l’habit du maître. Celui qui ne le mettait pas témoignait au maître du mépris en n’exécutant pas sa volonté.


Ὁ δὲ ἐφιμῶθη.

Τότε εἶπεν ὁ βασιλεύς τοῖς διαϰόνοις· δήσαντες αὐτοῦ πόδας ϰαὶ χεῖρας, αρατε αὐτόν ϰαὶ ἐϰβάλετε εἰς τὸ σϰότος τὸ ἐξώτερον· ἐϰεῖ ἔσται ὁ ϰλαυθμός ϰαὶ ὁ βρυγμός τῶν ὀδόντων.

Πολλοί γὰρ εἰσι ϰλητοί, ὀλίγοι δὲ ἐϰλεϰτοί.


Matthieu, xxii 12. Et il eut la bouche fermée. Le convive se tut.
13. Alors le roi dit aux serviteurs : Liez-le pieds et mains, emportez-le, et jetez-le dans les ténèbres de dehors ; c’est là qu’il y aura des pleurs et des grincements de dents. Alors le roi dit aux serviteurs : Liez-le pieds et mains ; emportez-le et jetez-le en dehors d’ici, dans les ténèbres.
14. Car il y en a beaucoup d’appelés mais peu d’élus. Car il y a beaucoup d’appelés et peu d’élus.