Page:Tolstoï - Œuvres complètes, vol22.djvu/142

La bibliothèque libre.
Sauter à la navigation Sauter à la recherche
Le texte de cette page a été corrigé et est conforme au fac-similé.


ἀφαιρεῖται τὴ οἰϰονομίαν ἀπ’ ἐμοῦ ; σϰάπτειν οὐϰ ἰσχύω, ἐπαιτεῖν αἰσχύνομαι.

Ἔγνων τί ποιήσω, ἵνα ὅταν μετασταθῶ τῆς οἰϰονομίας, δέξωνταί με εἰς τοὺς οἴϰους αὐτῶν.

Καὶ προσϰαλεσάμενος ἔνα ἔϰαστον τῶν χρεωφειλετῶν τοῦ ϰυρίου ἑαὑτοῦ, ἔλεγ τῷ πρώτῳ· πόσον ὀφείλεις τῷ ϰυρίῳ μου ;

Ὁ δὲ εἶπεν· ἐϰατόν βάτους ἐλαίου· Καὶ εἶπεν αὐτῷ· δέξαι σου τό γράμμα, ϰαὶ ϰαθίσας ταχέως γράψον πεντήϰοντα.

Ἔπειτα ἐτέρῳ εἶπε· σύ δὲ πόσον ὀφείλεις ; Ὁ δὲ εἶπεν· ἐϰατόν ϰόρους σίτου. Καὶ λέγει αὐτῷ, δέξαι σου τὸ γράμμα, ϰαὶ γράψον ὀγδοήϰοντα.

Καὶ ἐπήνεσῖν ὁ ϰύριος τὸν οἰϰονόμυν τῆς ἀδιϰίας, ὅτι φρονίμος ἐποίησεν, ὅτι οἱ υἱοί τοῦ αἰῶνος τούτου φρονιμώτεροι ὑπέρ τοὺς νἱούς τοῦ φωτὸς εἰς τὴν γενεὰν τὴν ἑαυτων εἰσι.


Luc, xvi, 1. Jésus disait aussi à ses disciples : Un homme avait un économe qui fut accusé devant lui de lui dissiper son bien. Un homme riche avait un employé. Quelqu’un vint dire au maître que cet employé dissipait son bien.
2. Et l’ayant fait venir il lui dit : Qu’est-ce que j’entends dire de toi ? Rends compte de ton administration ; car tu ne pourras plus désormais administrer mon bien. Le maître le fit appeler et lui dit : Voici le bruit qui court sur toi. Rends-moi compte de ta gestion, car tu ne peux plus administrer ma fortune.
3. Alors cet économe dit en lui-même : Que ferai-je, puisque mon maître m’ôte l’administration de son bien ? Je ne saurais travailler à la terre et j’aurais bonté de mendier. Et l’employé se dit à lui-même : Que ferai-je si le maître m’ôte la gestion ? Je n’ai pas la force de labourer, et j’aurais honte de mendier.
4. Je sais ce que je ferai afin que quand on m’aura ôté mon administration, il y ait des gens qui me reçoivent dans leurs maisons. Je sais ce que je ferai afin que les bonnes gens me prennent une fois qu’on m’aura enlevé ma gestion.