Page:Tolstoï - Œuvres complètes, vol22.djvu/159

La bibliothèque libre.
Sauter à la navigation Sauter à la recherche
Le texte de cette page a été corrigé et est conforme au fac-similé.


afin qu’il les avertisse, de peur qu’ils ne viennent aussi eux-mêmes dans ce lieu de tourments. avertisse afin qu’ils ne viennent pas dans ce lieu de tortures.
29. Abraham lui répondit : Ils ont Moïse et les prophètes, qu’ils les écoutent Et Abraham lui dit : Ils ont Moïse et les prophètes, qu’ils les écoutent.
30. Le riche dit : Non, père Abraham ; mais si quelqu’un des morts va vers eux, ils s’amenderont. Le riche dit : Non, père Abraham, mais si quelqu’un des morts venait chez eux, cela leur donnerait à réfléchir.
31. Et Abraham lui dit : S’ils n’écoutent pas Moïse et les prophètes, ils ne seraient pas non plus persuadés, quand même quelqu’un des morts ressusciterait. Et Abraham lui dit : S’ils n’écoutent pas Moïse et les prophètes, un mort ressuscitât-il et vînt-il chez eux, ils ne le croiraient pas.


L’EXPLICATION DE LA PARABOLE DE LAZARE

Cette parabole, ou plutôt cet apologue, qui suit immédiatement la parabole du gérant explique la même pensée simple, à savoir que ce sont les pauvres qui sont heureux puisqu’ils reçoivent la félicité, tandis que les riches sont malheureux car ils ont reçu déjà tout ce qu’ils désiraient. Mais comme cette vérité évangélique est escamotée par les Églises, l’interprétation de cet apologue, ainsi que celle de la parabole, devient très difficile.

Voici l’élucubration de l’Église [1].

Tous ces traits désignent le luxe d’un riche et la misère de Lazare. On indique que ce riche n’était pas

  1. Les Interprétations des Évangiles, par l’Archevêque Mikhaïl, p. 481-484.