Page:Tolstoï - Œuvres complètes, vol22.djvu/242

La bibliothèque libre.
Sauter à la navigation Sauter à la recherche
Le texte de cette page a été corrigé et est conforme au fac-similé.


fesse la vérité qu’il sert a Dieu pour lui. Au mot ποιεῖ, il faut ajouter ici ἔργα τοῦ θεοῦ ; une pareille abréviation se rencontre souvent.

L’expression complète est : ποιεῖν ἴργα τοῦ θεοῦ, mais souvent on emploie seulement soit ἔργον soit ποιεῖν ; et dans les deux cas la signification est la même.

2) Les paroles : c’est pourquoi ses frères ne croyaient pas en lui, c’est-à-dire en sa doctrine, confirment nettement que ἔργα (ποιεῖν) signifie doctrine.


Οὐ δύναται ὁ ϰόσμος μισεῖν ὑμᾶς, ἐμέ δὲ μισεῖ, ὅτι ἐγώ μαρτυρῶ περὶ αὐτοῦ, ὅτι τὰ ἔργα αὐτοῦ πονηρά ἐστιν.


Jean, vii, 7. Le monde ne vous peut haïr, mais il me hait parce que je rends ce témoignage contre lui que ses œuvres sont mauvaises. Et le monde ne vous haïra pas 1), mais moi, il me haïra parce que je prouve que son culte de Dieu est un mal.

Remarques.

1) οὐ δύναται, comme dans la langue populaire russe est employé, chez Jean, simplement dans le sens du futur.


L’entretien entre Jésus et ses frères part de là : que s’il veut propager sa doctrine, l’occasion est bonne ; qu’il aille à la fête, il y aura beaucoup de monde ; devant tous, il professera sa doctrine, et alors les disciples en constateront publiquement