Page:Tolstoï - Œuvres complètes, vol22.djvu/252

La bibliothèque libre.
Sauter à la navigation Sauter à la recherche
Le texte de cette page a été corrigé et est conforme au fac-similé.


Εἰ περιτομὴν λαμβάνει ἄνθρωπος ἐν σαββάτῳ, ἵνα μὴ λυθῇ ὁ νόμος Μωύσεως, ἐμοὶ χολᾶτε, ὅτι λον ἄνθρωμον ὑγιῆ ἐποίησα ἐν σαββάτῳ ;


Jean, vii, 23. Si donc un homme reçoit la circoncision au jour du sabbat, afin que la loi de Moïse ne soit pas violée, pourquoi vous étonnez-vous parce que j’ai guéri un homme dans tout son corps le jour du sabbat ? Si un homme fait la circoncision le jour du sabbat pour que la loi de Moïse ne soit pas violée, alors pourquoi vous autres vous étonnez-vous tous parce que j’ai guéri 1) entièrement un homme le jour du sabbat 2).

Remarques.

1) Ὑγιής, outre la signification bien portant, a aussi celle de droit, véridique, non faux. Tite, ii, 8 : « Une doctrine saine, dans laquelle il n’y ait rien à reprendre, afin que les adversaires soient confus, n’ayant aucun mal à dire de vous. »

2) Tout ce passage, selon moi, est faussement compris et faussement interprété.

Voici comment l’Église l’explique [1] :

Une oeuvre. Dieu a fait plusieurs miracles à Jérusalem, à la première fête de Pâque, et, parmi les événements de la seconde moitié de la Pâque, on ne mentionne qu’un seul miracle qui fut le prétexte pour l’accuser de violer la loi du sabbat.

Vous étonnez-vous tous que je me sois décidé à le faire le jour du sabbat, en violant, selon vous, la loi du sabbat. Vous vous étonnez, vous êtes troublés, vous me poursuivez, vous me pourchassez et cherchez à me tuer.

  1. Interprétation des Évangiles. Évangile de Jean, page 269.