Page:Tolstoï - Œuvres complètes, vol22.djvu/253

La bibliothèque libre.
Sauter à la navigation Sauter à la recherche
Le texte de cette page a été corrigé et est conforme au fac-similé.


La conception de l’étonnement contient ici, en même temps, celle d’hostilité envers celui qui a provoqué l’étonnement. Mais, continue le Seigneur, si une fois j’ai violé, selon vous, la loi de Moïse, vous la violez toujours, et je vous le prouverai. Et le Seigneur développe cette pensée qu’en traits généraux il a exprimée dans le verset 19 : Moïse a établi chez vous la circoncision, correspondant aux paroles : Est-ce Moïse qui vous a donné la loi, c’est-à-dire le même Moïse qui vous a donné la loi, en général, et, entre autres, la loi sur le sabbat. Il vous a donné la loi sur la circoncision. Les paroles : Le jour du sabbat vous circoncisez un homme correspondent à celles-ci : Personne de vous n’agit selon la loi, c’est-à-dire en vous basant sur la loi de la circoncision vous violez celle du sabbat, puisque vous circoncisez un nouveau-né le jour du sabbat. Le Seigneur cite un fait très fréquent dans la vie courante des Juifs. Si le huitième jour, fixé selon la loi pour circoncire le nouveau-né, tombait le jour du sabbat, chaque père violait la loi du sabbat pour exécuter celle de la circoncision. Ainsi, conclut le Seigneur, si vous violez la loi du sabbat pour exécuter celle de la circoncision, et ne vous considérez pas pour ce fait les violateurs de la loi, pourquoi donc m’accusez-vous d’avoir violé la loi du sabbat, quand j’ai accompli une œuvre bien supérieure à la circoncision, quand j’ai guéri un homme le jour du sabbat. Penseriez-vous que guérir radicalement un homme est une œuvre moindre que circoncire un nouveau-né ?

Pour comprendre cette comparaison de la circoncision et de la guérison miraculeuse faite par Dieu, il faut se souvenir que dans l’un et l’autre cas il y a une action physique et une action morale. Dans la circoncision l’action physique c’est l’opération elle-même ; l’action morale c’est l’admission de l’opéré dans la société des élus de Dieu. Dans la guérison, l’action physique c’est le rétablissement complet de la santé ; l’action morale c’est le rétablissement de tout l’être.