Page:Tolstoï - Œuvres complètes, vol22.djvu/268

La bibliothèque libre.
Sauter à la navigation Sauter à la recherche
Le texte de cette page a été corrigé et est conforme au fac-similé.


gnage est véritable, car je sais d’où je suis venu, et où je vais ; mais vous, vous ne savez d’où je viens, ni où je vais. gnage est juste car je sais d’où je suis venu et où je vais. Et vous ne savez pas d’où je viens et où je vais. 1)
15. Vous jugez selon la chair ; moi je ne juge personne. Vous jugez selon la chair, et moi je ne commande 2) personne.

Remarques.

1) Aux questions sur la véracité de sa doctrine, Jésus pose comme première preuve, que si quelqu’un fait ce qu’il dit, il reconnaîtra que sa doctrine est véritable.

Comme deuxième preuve il montre qu’il sait d’où est venue l’âme de l’homme et où elle va, tandis que ses adversaires ne le savent pas.

2) La signification condamner du mot ϰρίνω est confirmée ici par οὐδένα.


Καὶ ἐάν ϰρίνω δὲ ἐγώ, ἡ ϰρίσις ἡ ἐμή ἀληθής ἐστιν, ὅτι μόνος οὐϰ εἰιμὶ, ἀλλ’ ἐγὼ ϰαὶ ὁ πέμψας με πατήρ.

Καὶ ἐν τῷ νόμῳ δὲ τῷ ὑμετέρῳ γέγραπται, ὅτι δύο ἀνθρώπων ἡ μαρτυρία ἀληθής ἐστιν.

Ἐγώ εἰμι ὁ μαρτυρῶν περὶ ἐμαὐτοῦ, ϰαὶ μαρτυρεῖ περὶ ἐμοῦ ὁ πέμψας με πατήρ.

Ἔλεγον οὖν αὐτῷ· ποῦ ἐστιν ὁ πατήρ σου ; Ἀποϰρίθη ὁ Ἰησοῦς. οὔτε ἐμέ οἴδατε, οὔτε τὸν πατέρα μου· εἰ ἐμὲ ἤδειτε, ϰαὶ τὸν πατέρα μου ἢδιτε ἄν.


Jean viii, 16. Et quand je jugerais mon jugement serait digne de foi, car je ne suis pas seul ; mais le Père qui m’a envoyé est avec moi. Mais quand je juge mon jugement est véritable, car je ne suis pas seul ; mais le Père qui m’a envoyé est avec moi.