Page:Tolstoï - Œuvres complètes, vol22.djvu/285

La bibliothèque libre.
Sauter à la navigation Sauter à la recherche
Le texte de cette page a été corrigé et est conforme au fac-similé.


Remarques.

1) Ici, il faut un point, sans quoi la phrase suivante n’a pas de sens, ou a cette signification stupide qu’il est aveugle pour que les œuvres de Dieu paraissent. La réponse de Jésus renferme le même sens que ses paroles aux Juifs : « Ne cherchez pas si j’ai tort ou raison, mais suivez-moi ». Il dit : Il ne faut pas chercher qui est coupable, mais il faut servir Dieu, toujours, tant que nous sommes vivants.

2) Dans plusieurs copies et traductions on trouve le mot μήας au commencement de même qu’après le mot envoyé.


Ὅταν ἐν τῷ ϰόσμῳ ὦ, φῶς εἰμι τοῦ ϰόσμου.


Jean, ix, 5. Pendant que je suis au monde, je suis la lumière du monde. Quand je suis dans le monde, je suis la lumière du monde 1).

Remarques.

1) L’entendement est la lumière du monde. Mais si un homme, dès sa naissance, n’a pas vu la lumière, est-il coupable ou non ? interrogent les disciples. Jésus répond : Personne n’est coupable. Si nous voyons un aveugle nous ne devons pas demander qui est coupable, nous devons seulement faire les œuvres de Dieu, ces mêmes œuvres qui ne pourraient nous être manifestées s’il n’y avait pas d’aveugles. Nous devons donner la lumière à