Page:Tolstoï - Œuvres complètes, vol22.djvu/288

La bibliothèque libre.
Sauter à la navigation Sauter à la recherche
Le texte de cette page a été corrigé et est conforme au fac-similé.


mendiant, προσαιτης, chez Grisbach, Tichendorf, ainsi que dans la plupart des anciennes copies.

3) Προσαιτεῖν, mendier avec persistance, exiger.

4) J’omets, comme plus haut le détail inutile.


Αγουσιν αὐτόν πρὸς τοὺς φαρισαίους, τὸν ποτε τυφλόν.

Ἦν δὲ σάββατον, ὅτε τὸν πηλὸν ἐποίησεν ὁ Ἰησοῦς ϰαὶ ἀνέῳξεν αὐτοῦ τοὺς ὁφθαλμούς.

Πάλιν οὖν ἠρώτων οὐτὸν ϰαὶ οἱ φαρισαῖοι, πῶς ἀνέβλεψεν.

Ἔλεγον οὐν ἐϰ τῶν φαρισαίων τινές· οὖτος ὁ ἄνθρωπος οὖϰ ἔστι παρὰ τοῦ Θεοῦ, ὅτι τὸ σάββατον οὐ τηρεῖ. Ἀλλοι ἔλεγον· πῶς δύναται ἄνθρωπος ἁμαρτωλός τοιαῦτα σημεῖα ποιεῖν. Καὶ σχίσμα ἦν ἐν αὐτοῖς.

Λέγουσι τῷ τυφλῷ πάλιν· σύ τί λέγεις περὶ αὐτοῦ, ὅτι ἤνοιξε σου τούς ὀφθαλμούς· ὁ δὲ εἶπεν, ὅτι προφήτης ἐστίν.


Jean, ix, 13. Ils amenèrent aux Pharisiens celui qui avait été aveugle. Et on amena aux Pharisiens celui qui avait été aveugle.
14. Or c’était le jour du sabbat que Jésus avait fait de la boue et qu’il lui avait ouvert les yeux. C’était le jour du sabbat que Jésus avait ouvert les yeux à l’aveugle.
15. Les Pharisiens lui demandèrent aussi eux-mêmes comment il avait reçu la vue. Et il leur dit : Il m’a mis de la boue sur les yeux, et je me suis lavé, et je vois. Et à leur tour les Pharisiens lui demandèrent comment il avait reçu la vue. Il leur dit : je me suis purifié, et maintenant je vois.
16. C’est pourquoi quelques-uns d’entre les pharisiens disaient : Cet homme n’est point de Dieu, puisqu’il ne garde pas le sabbat. Mais d’autres disaient : Comment Et les Pharisiens se mirent à parler. Les uns disaient : Cet homme n’est point dans la loi de Dieu, puisqu’il n’observe pas le sabbat. D’autres disaient : Comment un pé-