Page:Tolstoï - Œuvres complètes, vol22.djvu/289

La bibliothèque libre.
Sauter à la navigation Sauter à la recherche
Le texte de cette page a été corrigé et est conforme au fac-similé.


un méchant homme pourrait-il faire de tels miracles ? Et ils étaient divisés entre eux. cheur pourrait-il montrer de pareils exemples 1). Et il y avait des discordes.
17. Et ils dirent encore à l’aveugle : Et toi que dis-tu de lui, de ce qu’il t’a ouvert les yeux ? Il répondit : C’est un prophète. Et de nouveau ils dirent à celui qui avait été aveugle : Que penses-tu de ce 2) qu’il t’a ouvert les yeux ? Il répondit : C’est un prophète.

Remarques.

1) Ce n’est pas une interrogation.

2) Περὶ αὐτοῦ est traduit ordinairement par celui. Cette traduction est erronée. Si l’on voulait dire celui, il y aurait ὡς et non ὅτι. Je traduis par ce.


Οὐϰ ἐπίστευσαν οὖν οἱ Ἰουδαῖοι περὶ αὐτοῦ, ὅτι τυφλός ἦν ϰαὶ ἀνεβλέψεν, ἔως ὅτου ἐφώνησαν τοὺς γονεῖς αὐτοῦ, τοῦ ἀναβλέψαντος.

Καὶ ἠρώτησαν αὐτούς, λέγοντες· οὖτος ἐστιν ὁ υἱός ὑμῶν, ὅν ὑμεῖς λέγετε ὅτι τυφλός ἐγεννήθη ; πῶς οὐν ἄρτι βλέπει ;

Ἀπεϰρίθησαν αὐτοῖς οἱ γονεῖς αὐτου ϰαὶ εἶπον· οἳδαμεν, ὅτι οὖτός ἐστιν ὁ υἱός ἡμῶν ϰαὶ ὅτι τυφλός ἐγεννήθη.

Πῶς δὲ νῦν βλέπει, οὐϰ οἵδαμεν, ἤ τίς ἤνοιξεν αὐτοῦ τούς ὀφθαλμοὺς, ἡμεῖς οὐϰ οἴδαμεν· αὐτὸς ἡλιϰίαν ἔχει, αὐτὸν ἐρωτήσατε, αὐτὸς περὶ αὐτοῦ λαλήσει.

Ταῦτα εἶπον οἱ γονεῖς αὐτοῦ, ὅτι ἐφοβοῦντο τοὺς Ἰουδαίους· ἤδη γὰρ συνέτεθειντο οἱ Ἰουδαῖοι, ἵνα ἐάν τις αὐτόν ὁμολογήση Χριστόν, ἀποσυνάγωγος γένηται.

Διᾲ τοῦτο οἱ γονεῖς αὐτοῦ εἶπον, ὅτι ἡλιϰίαν ἔχει, αὐτὸν ἐρωτήσατε.


Jean, ix, 18. Mais les Juifs ne crurent point que cet homme eût été aveugle, et qu’il eût reçu la vue, jusqu’à ce qu’ils eussent fait venir son père et sa mère. Et les Juifs ne crurent point qu’il eût été aveugle et qu’il eût commencé à voir jusqu’à ce qu’ils eussent fait venir son père et sa mère.